Rechercher

Une confession au sujet du Coronavirus

"Nous sommes tombés dans un piège" :

l'ancien premier ministre chinois Zhou Enlai, qui a servi Mao,

fait une confession au sujet du Coronavirus


Le Premier ministre chinois Zhou Enlai (é2me à droite) qui a servi le président Mao Zedong (2ème à gauche).


Alors que le coronavirus découvert récemment se propage en Chine, le Premier ministre chinois Li Keqiang est la principale personne à gérer l'urgence. M. Li est celui qui s'est rendu à Wuhan fin janvier, et il est responsable d'un groupe de haut niveau mis en place par le président Xi Jinping pour lutter contre l'épidémie.Les contre-mesures prises en interne par la Chine restent à la traîne. Le 13 février, Jiang Chaoliang a été limogé en tant que principal responsable du Parti communiste de la province du Hubei avec la capitale de Wuhan. Le maire Ying Yong a pris sa place à la tête du parti au Hubei.L'Esprit qui prétendait « conseiller » M. Li est apparu le 11 février à Maître Ryuho Okawa. Il s'est avéré être l’esprit de l'ancien Premier ministre Zhou Enlai qui a servi Mao Zedong, le premier président de la République populaire de la Chine, en 1949.M. Zhou Enlai a été premier ministre de la Chine pendant 27 ans, depuis la création de la République Populaire de Chine, aux côtés de Mao Zedong. Jusqu'à sa mort en 1976, il n'a jamais connu de revers et s’est également illustré par ses qualités de médiateur dans les relations diplomatiques entre le Japon et la Chine.



La stratégie de base de la Chine est en jeu


L'Esprit de Zhou Enlai semblait souffrir : il a affirmé qu'il se sentait « contrarié » et que la Chine « était tombée dans un piège ». L'Esprit de Zhou Enlai a déclaré avec impatience qu'il conseillait au Premier ministre Xi Jing Li de prendre des mesures contre le coronavirus.« Nous avons l’obligation de réussir, parce qu’il s’agit d’une crise énorme... Nos plans pour la création d’un Grand Empire Qi