top of page
Rechercher

Le PDG de l'entreprise qui est "gentil avec tout le monde" fera chuter l'entreprise


Question :

Je travaille dans une agence de voyages en pleine réorganisation. J'aimerais beaucoup aider cette entreprise à travers sa restructuration pour l’aider à devenir une entreprise de type Daikokuten (Ange de la richesse) capable de soutenir financièrement Happy Science. J'aimerais aussi aider d'autres entreprises à devenir des Daikokuten. Merci de m’enseigner des points utiles et de me faire part de vos conseils à ce sujet.

(Le 22 février 2009 au temple de Happy Science à Mito)



Réponse de Maître Ryuho Okawa :


Si vous voulez juste aider votre entreprise, c'est une question personnelle pour laquelle il vous suffit d’observer cette entreprise. Mais si vous souhaitez aider de nombreuses autres entreprises, vous aurez besoin des compétences d’un consultant en gestion.

De manière générale, une certaine expérience dans son domaine sera requise pour être consultant en gestion. Bien que « l'expérience » et la « connaissance » soient toutes deux nécessaires, vous pouvez commencer par la connaissance seule. Puisque vous pouvez toujours accumuler de l'expérience tout en utilisant vos connaissances, il est important que vous étudiiez dur pour acquérir ces connaissances.


Si vous voulez aider de nombreuses entreprises à réussir, vous aurez besoin de compétences en tant que consultant en gestion, vous devez donc lire au moins un livre de gestion ou d'affaires par jour. Sinon, il vous sera difficile de donner des conseils à des présidents de groupes. Donc, encore une fois, je vous recommande de lire un livre de gestion ou d'affaires par jour pour acquérir ces connaissances.



L'amour qui nourrit : l'amour qu’il vous faut pour guider les dirigeants, et sévir au besoin


« Une entreprise ce sont les hommes qui la composent » s'applique à toutes les d'entreprises sans exception, et fait de leur président un symbole. Au départ, la façon dont vous « formez » les présidents rappelle ce point crucial. Votre façon de parvenir à conseiller les cadres supérieurs ou le président joue beaucoup dans le conseil que vous donnez. Happy Science commence par enseigner comment donner de l'amour et l’on trouve beaucoup de personnels gentils et attentionnés chez Happy Science. Cependant, si vous occupez un poste tel que celui de consultant en affaires, il n'est pas toujours souhaitable d'être gentil. Parce que les dirigeants ont en général cette tendance à se montrer présomptueux et à ne pas aimer écouter les conseils des autres. Si vous les laissez faire, ils ne tarderont pas à se vanter.


Les entreprises ne deviendront pas des Daikokuten (Anges de la richesse) si vous ne vous préoccupez que des dirigeants. Vous devez vous armer de courage et dire en toute franchise ce que personne d'autre ne peut dire à son Président dans l'entreprise.


Vous devez mettre clairement en exergue ces domaines où les dirigeants sont livrés à eux-mêmes et n'y font pas suffisamment attention.


C'est ce que nous appelons « l'amour qui instruit ». Vous devez guider les dirigeants et les corriger au besoin, afin que leurs entreprises ne fassent pas faillite et que leurs employés ne perdent pas leur emploi. C'est de l'amour. Vous ne pouvez pas toujours les encenser.


Lorsque les opinions des fondateurs sont erronées, injustes ou égocentriques et qu’ils pensent que le monde tourne autour d'eux, vous devez leur dire qu'ils se trompent.


Les entreprises doivent accorder une priorité à leurs clients parce qu’elles sont en principe là pour les servir. Lorsque des dirigeants pensent que le monde tourne autour d'eux, vous devez leur dire que c'est faux. Vous devez aussi corriger radicalement la situation lorsque des entreprises traitent leurs salariés de manière injuste.



Lorsque votre degré d’aspiration est faible, vous manquez d'amour pour l'humanité


Lorsque des dirigeants se vantent toujours de leurs succès, vous devez leur dire à quel point leur niveau d’aspiration est faible !

Avec de faibles aspirations, la plupart des gens ont tendance à être trop fiers d'eux-mêmes et à s'enivrer de leur propre réussite. Lorsque votre aspiration est plus élevée, vous prenez conscience de vos limites, de vos besoins en efforts et en études supplémentaires. Ainsi, lorsque vous croisez un président vaniteux à la tête d'une entreprise, vous devez lui dire : « Votre entreprise ne sera pas un Daikokuten si vous êtes vaniteux », « Vos aspirations doivent être grandes », « Vos propres aspirations sont cruciales ».


Vous devez aussi mentionner ce qui suit : « Votre manque d'aspiration est la marque d’un manque d'amour pour l'humanité. Ou d’un manque de courage pour affronter quelque chose de nouveau ou d'inconnu, et plus encore ce que vous craignez de rencontrer.


Vous devriez rester réaliste bien sûr. Il est irréaliste de dire à une entreprise d'un million de dollars de devenir une entreprise d'un milliard de dollars. C'est juste impossible.

Si l'entreprise réalise un million de dollars de chiffre d'affaires annuel, elle devrait aspirer à 3 millions, puis à 5 millions, à 10 millions et à 50 millions par paliers progressifs. Si vous dites à une entreprise d'un million de dollars de viser soudainement un milliard de dollars, une telle ambition est trop grande pour passer le cap de la réalisation.


Commencez par être réalistes et dites à vos présidents : « Vous satisferiez-vous d'un million de dollars seulement ? Ce n'est pas suffisant, n'est-ce pas ? », « Vous devez viser 10 millions puis 100 millions de chiffre d'affaires. », « Vous devez vous fixer un objectif, qui précise par exemple l’année où votre entreprise gagnera 10 millions, puis celle où elle fera 100 millions. Vous devez faire de vrais efforts pour atteindre un tel objectif. En procédant ainsi, vous saurez ce qui vous fait défaut et les efforts que vous devez accomplir. Vous devez être strict envers vous-même.

C'est ce dont vous avez besoin pour conseiller les présidents et les cadres. Vous devez signaler et corriger le vœu pieux du président tout en poursuivant votre enquête.



Un président responsable doit ne s’accorder aucune concession


Un président gentil avec tout le monde provoquera la chute de son entreprise. Si vous avez plaisir à étudier les livres d’Happy Science, vous pouvez aussi transmettre ce plaisir à d’autres. Si vous êtes le président d’une entreprise dans laquelle vous êtes responsable de la vie d’autres personnes, vous ne pouvez pas vous contenter de leur faire plaisir. Vous devez être strict avec vous-même. Vous devez aussi entretenir de grandes aspirations et vous imposer des attentes élevées qui nécessitent des efforts quotidiens. C'est un point important à souligner auprès des présidents. Vous devez donc prévenir les dirigeants d’une trop grande confiance, et s'ils sont pris au dépourvu, vous devez leur dire : « Soyez prudents », « Ayez de grandes aspirations ! » Il va sans dire qu'en tant que consultant, vous devez multiplier les efforts pour atteindre l’excellent dans ce domaine.


Ainsi, si vous êtes capable de donner des conseils à un Daikokuten (Ange de la richesse) tout en continuant à contempler les points mentionnés ci-dessus et à cumuler des expériences réussies, vous réussirez en tant que consultant.


Les chefs d'entreprises n'aiment pas trop écouter les autres, et plus particulièrement leurs subordonnés. Seuls les étrangers peuvent leur donner des conseils sincères. Les salariés de l’entreprise ont peur d'être licenciés en transmettant à leur président des opinions difficiles même si elles sont honnêtes, et ils préfèrent se taire. C’est à quelqu'un de l'extérieur qu’il revient de faire des suggestions désagréables, mais vraies et saines, à ces présidents arrogants. Ce niveau d’amour est difficile à atteindre. Si vous avez une volonté suffisante pour encourager les autres à apprendre, vous devez savoir qu'il s’agit là d’un amour dur. Je sais que c'est dur.



Source, Illustrations et commentaires : http://eng.the-liberty.com/2021/8392/

37 vues

Commentaires


bottom of page