Rechercher

En pleine crise du Covid-19 les menaces militaires de la Chine atteignent un niveau exceptionnel


Alors que le nouveau coronavirus se propage, la Chine intensifie ses activités militaires et met la pression sur les pays qui l’entourent. Voici certaines des mesures prises cette année par ses soins : De janvier à mars 2020, pas moins de 289 navires chinois ont officiellement navigué autour des îles Senkaku. Soit une augmentation de 57 % par rapport à l'année dernière, sur la même période. Dans certains incidents, des navires de pêche chinois ont également touché et endommagé des navires d'escorte de la Force japonaise d'autodéfense maritime (JMSDF). En février, les navires de guerre chinois ont organisé pour la première fois un entraînement au large des côtes d'Hawaï. Sur le chemin du retour, ils ont utilisé un laser militaire (une arme qui émet une lumière concentrée pour aveugler son ennemi) à l’encontre d’un avion de patrouille militaire américain. En mars, les médias chinois ont publié un article dans lequel un officiel chinois déclare que si la marine américaine continue de pénétrer dans la mer de Chine méridionale, elle ne se retiendra pas d'utiliser une arme à impulsions électromagnétiques (EMP) qui détruira l'équipement électronique américain. En mars, des petits bateaux rapides chinois ont attaqué à plusieurs reprises des bateaux de sécurité taïwanais, leur provoquant de sérieux dommages. En avril, un navire de la Garde côtière chinoise a percuté et coulé un navire de pêche vietnamien près des îles Paracel dans la mer de Chine méridionale. À la mi-avril, le porte-avions chinois «Liaoning» a passé le détroit de Miyako au large d’Okinawa, pour mener des exercices militaires autour de Taïwan. Ils ont ensuite également opéré dans la mer de Chine méridionale.


La Chine affiche sa volonté de mener des opérations militaires en pleine crise du Covid-19

Il n'est pas habituel que la Chine se livre à une activité aussi provocatrice. Kazuki Yano, ancien commandant japonais de la flotte de sous-marins, explique les motivations de la Chine : « De nombreux médias affirment qu'une épidémie de Covid-19 à bord des porte-avions américains en aurait réduit la capacité de dissuasion, permettant aux militaires chinois de s'engager plus aisément dans des actions d’envergure. Cependant, je n'y crois pas. L'armée américaine est trop forte pour autoriser une telle perte de son pouvoir. La Chine tente plutôt d’affirmer sa puissance militaire et sa volonté d’assumer les conflits territoriaux qu’elle génère, en dépit de la propagation du Covid-19 sur son sol. Cela lui permet en outre d’évacuer le mécontentement national en le dirigeant vers des entités étrangères. Si la distribution par la Chine de masques à l’attention de certains pays était la marque de sa recherche d’apaisement, cette séquence d’activités militaires affiche son agression. Même en cas de propagation du coronavirus au Japon, nous ne devons pas baisser la garde face à la Chine. »


L'armée américaine avertit sérieusement la Chine

Les États-Unis ne sont pas restés silencieux sur ce sujet. En avril, le Secrétaire à la Défense Mark Esper et le Président des chefs d'état-major interarmées, Mark Milley, ont déclaré conjointement : « Nos concurrents stratégiques tentent d'exploiter cette crise à leur seul profit et au détriment des autres » et que leurs ennemis potentiels, dont la Chine fait clairement partie, ont tort de penser qu’ils pourraient tirer profit d’une telle situation. Les États-Unis connaissent une situation difficile avec la propagation du Covid-19 sur leur territoire national. L'antagonisme qui les sépare de la Chine s'est intensifié au cours de cette période, d’un bout à l’autre de l'océan Pacifique, laissant émerger davantage le risque d’une guerre imminente. Celle des virus, lancée par la Chine, qui fera l’objet d’une analyse plus détaillée, ne fait qu'intensifier cette hostilité. Le Japon devra se concentrer encore sur la double menace que représentent pour lui la Chine et le coronavirus, en vue de prendre les mesures les plus appropriées au renforcement de sa défense. Source : http://eng.the-liberty.com/2020/7876


0 vue

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com