Rechercher

Donald Trump revient : son Esprit-Gardien évoque la vraie mission des représentants politiques



Les 74 millions de personnes qui ont voté pour le président sortant lors des élections américaines attendent avec impatience de connaître sa prochaine décision. En même temps, le 25 février, l'Esprit-Gardien du président Trump a donné son message spirituel grâce aux capacités médiumniques de Maître Ryuho Okawa, président-fondateur de Happy Science*, à travers qui il a évoqué les médias, la politique mondiale et la véritable mission des responsables politiques. Son apparition faisait suite à un échange précédent entre l'Esprit-Gardien de Donald Trump et Maître Okawa à qui il avait rendu visite une semaine plus tôt.

*Note: Maître Okawa entretient un état d'esprit qui lui permet d’accueillir les messages des Esprits et du Monde Céleste à tout moment : 24 heures par jour, 365 jours par an. Cela fait plus de 30 ans que les Esprits- Gardiens de personnes vivantes et les esprits de grandes figures du passé se sont exprimés par la voix de Maître Okawa.



Biden suit une direction opposée à celle dessinée par Donald Trump


L’administration Biden a mis en œuvre des politiques qui se situent à l’opposé des politiques engagées par l’administration Trump, instruisant notamment l’interdiction de forages pétroliers et gaziers ainsi que la suspension de la construction du mur frontalier au sud des États-Unis.

En réponse, l'Esprit-Gardien de Donald Trump a déclaré ce qui suit:

« Notre pays ne peut pas aller systématiquement à l’encontre de toutes ses réalisations antérieures. S’il poursuit dans cette voie, nous développerons une forme de maladie britannique. La Grande-Bretagne s’est fragilisée du fait que son Parti conservateur et son Parti travailliste ont continué d’avancer dans des directions opposées. Je ne pense pas qu’il y’ait de place pour de tels écarts ».



Les médias retirent au peuple sa souveraineté


Avant que Trump ne quitte ses fonctions, les grandes plateformes médiatiques ont commencé à le faire taire. À commencer par l'interdiction de son compte Twitter, que l'Esprit-Gardien de Trump a commenté en ces termes :