© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

Restaurateurs ou managers, comment développer son entreprise au juste niveau ?

October 19, 2017

 

La question du jour :

Ma femme et moi tenons un restaurant spécialisé dans les pâtes artisanales, où nous employons trois travailleurs à temps partiel. Mais j'ai l'impression d’être resté un artisan au fond de moi-même, ce qui nuit à la prospérité de notre entreprise. Auriez-vous des conseils pour m’indiquer de quelle manière des artisans peuvent devenir de vrais chefs d’entreprise ?

 

Je mange des pâtes environ 150 fois par an, ce qui fait de moi un connaisseur en la matière. Je devrais essayer vos plats avant de pouvoir dresser un diagnostic de votre gestion ! [Rires du public].

Si le restaurant ne compte que cinq employés, vous n'avez pas nécessairement besoin d’acquérir des compétences supérieures en management. La première des priorités serait de rivaliser par la saveur de vos plats plutôt que par votre gestion. Il existe tant d’établissements similaires, que la finesse de vos plats sera un vrai critère d’évaluation.

 

Il ne suffit pas que votre local soit moins cher que les autres. Vous devez consacrer un travail acharné pour vous efforcer de faire les pâtes que personne d’autre ne parvient à faire. C’est là toute la puissance de l'invention.

 

Prenons l’exemple du café. On a longtemps affirmé que le marché du café avait depuis longtemps atteint son niveau de saturation et que rien de neuf ne pouvait lui succéder. Pourtant si l'on y regarde de plus près à présent, toutes sortes de nouveaux produits sont apparus : café à la fraise, café à la saveur de kaki, café macha, café-crème garni de caramel. Nous voyons apparaitre des cafés qui vont bien au-delà de l'idée que l’on se faisait autrefois du café. Je suis assez attiré par ce qui est nouveau. Je fais donc volontiers l’essai de ces inventions dès leur sortie [rires du public]. J'essaie toutes sortes de choses afin de voir comment d’autres ont eu recours au pouvoir de l'invention.

 

Faire revenir les clients est essentiel, le bouche à oreille aussi

Si vos clients ne viennent qu'une seule fois parce qu'ils n’ont pas vraiment envie de revenir, vos ventes ne s'amélioreront pas : cela vaut aussi pour les restaurants spécialisés dans les pâtes artisanales.

Une seule approche fondamentale s’applique en matière de gestion des services : « accrochez vous aux clients qui viennent manger chez vous ». « S'ils viennent une fois, faites-les revenir encore et encore », « assurez-vous d’une clientèle qui revient régulièrement et faites en sorte qu'il ne lui vienne même pas à l’esprit d’aller manger ailleurs ». Faites en sorte que vos clients aient l’obsession de retrouver vos pâtes, avec la même addiction qui nous pousse à revenir chez Coca-Cola, et développez votre restaurant de façon à leur donner envie de revenir.

Un autre facteur important est la réputation que vous procure le bouche-à-oreille.

 

Vos visiteurs sont honnêtes : ils ne peuvent se retenir de penser que quelque chose leur a paru bon ou mauvais. Lorsque vos clients reviennent, augmentez le nombre des nouveaux clients grâce au bouche-à-oreille. Vous aurez alors tellement de clients qu'ils ne tiendront pas tous dans votre restaurant, et qu’il vous faudra développer votre entreprise.

Davantage de clients réguliers et davantage de nouveaux clients : c’est ce cycle qui vous permettra d’accroitre votre activité sans recourir à de nouvelles compétences managériales. Une fois que vous avez créé un système dans lequel vos clients continuent de revenir de manière régulière tandis qu’affluent de nouveaux clients, votre établissement continuera de grandir, au point que vous n'aurez d'autre choix que d'étendre vos affaires, grâce à l’ouverture d’un autre restaurant par exemple.

 

Savoir maintenir la qualité du produit

C'est exactement ce que j'ai vécu à mes débuts pour Happy Science. La confiance n’était pas au rendez-vous, ce qui m’a contraint à faire mes conférences dans des salles plus petites et moins chères, telles que des salles de réunions publiques. C’est alors que de plus en plus de personnes ont commencé à s’y rendre, jusqu’à ce que nous devions les réaliser dans des espaces plus grands et plus coûteux. Notre organisation a grandi de la sorte.

 Ce qui m’a alors traversé l’esprit, c'est exactement ce que je viens de vous dire. Si plus de visiteurs reviennent régulièrement et que de nouveaux s'intéressent à vos activités, alors votre clientèle augmentera. Votre niveau managérial se développe naturellement pour s'adapter à une clientèle en hausse.

Pour revenir au cas de votre restaurant, si vous ouvrez un nouveau magasin, mais que la qualité de vos plats venait à baisser, vos clients cesseraient de venir, vous contraignant à fermer votre deuxième magasin. Sans doute avez-vous une bonne idée sur la façon de veiller à la qualité des repas que vous servez.

 

En résumé, si la plupart de vos visiteurs ne sont pas convaincus que vos plats sont bons, votre entreprise est vouée à diminuer et à disparaitre. À l’inverse, si vos plats sont appréciés en plus grand nombre, vos clients augmenteront. La qualité du service diminue souvent tandis qu’affluent les clients, alors ne manquez pas d’y prêter attention. Vous devez travailler dur pour assurer votre montée en puissance, tout en conservant votre qualité.

 

Comme votre entreprise est encore petite, vous n'avez pas besoin de trop vous soucier de la gestion. Concentrez-vous sur votre créativité en matière de production, afin de vous distinguer.

 

Montrez à vos clients le vrai goût des pâtes

Je pense que le problème des pâtes au Japon tient à la farine utilisée. Si vous mangez des pâtes au Japon et en Italie, vous remarquerez par comparaison que les pâtes du Japon ne sont pas si géniales. Elles ont un goût complètement différent de celles faites en Italie dans des restaurants recommandés au score élevé.

Il en va de même pour le pain. Les Japonais ont probablement l’impression que le pain qu'ils consomment est du pain véritable. Mais si vous vous rendez en Allemagne et que vous y mangez du bon pain, vous comprendrez vite que le pain du Japon ne peut même pas être considéré comme du pain. Qu'il s'agisse de pâtes ou de pain, tout ce qui s’en approche semble « faux » lorsqu’on le compare à la chose réelle. Les Japonais mangent des pâtes parce qu’ils ne peuvent trouver de nouilles [rires de l'auditoire].

Une expérience à poursuivre, donc. Les Japonais se satisfont de leurs pâtes du seul fait qu'ils ne connaissent pas le goût des autres. Les vraies pâtes diffèrent non seulement par leur goût, mais aussi par la sensation et les qualités organoleptiques qu'elles vous laissent en bouche. Le fin du fin consisterait à enseigner aux Japonais le goût des vraies pâtes.

Vous pouvez par la suite ajouter quelques inventions, vous lancer dans un nouveau genre de pâtes. Il importe ici de noter que votre propre satisfaction pour cette nouvelle idée ne suffirait pas. Vous devez recueillir l’adhésion de vos clients. Si votre recette n’a pas bon goût, contraindre vos clients ne la rendra pas meilleure.

 

En règle générale, 90% des pâtes japonaises ne passeraient pas ce test [rires du public], ce qui contraint l'ensemble de la filière à monter en gamme. Le problème est principalement dû aux pâtes elles-mêmes. Une fois cet aspect amélioré, il s’agit donc de parfaire encore la sauce ou la soupe qui les accompagne.

 

Devenir maître artisan

Concentrez donc votre énergie sur l'expérimentation et l'invention plutôt que sur la gestion.

 

Si votre clientèle augmente, faites tout pour maintenir la qualité de votre service. Il vous est plus facile de fournir un service haut de gamme si vous avez moins de clients. Dès que ceux-ci commencent à affluer, vous devez travailler davantage pour vous tenir à niveau. Vous obtiendrez par la suite plus de clients de façon naturelle, et ce n’est qu’alors que vous aurez besoin d'un plan de gestion.

Si votre clientèle n’augmente pas, cela signifie qu’elle a estimé que votre entreprise devrait en rester là. Publicité et couverture médiatique n’y changeront rien. Ces mesures peuvent attirer de l’intérêt pour votre entreprise, mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, l’entreprise échouera. C'est vraiment inquiétant.

Vous pouvez bien vivre en qualité d’artisan. Si tel est le cas, contentez vous de devenir maître artisan. Si vous excellez en la matière, vous serez en bonne voie pour devenir un entrepreneur prospère. Avec certitude, vous n’avez rien à craindre.

 

S'il s'agissait pour vous de devenir une chaîne nationale de distribution, je vous donnerais des conseils bien différents. Dans ce cas, vos compétences de gestion apparaitraient comme une nécessité. Ce n’est pourtant pas l’orientation de votre entreprise. Il vous faut donc travailler dur afin d’améliorer la qualité de vos plat.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Des avertissements d’experts du monde entier : Mode de vie confortable, vie terne...

June 10, 2019

1/3
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives