© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

Comment dépasser la haine : une vision de l’Univers

Question : Dans l’une des scènes du film « La Loi de l’Univers -épisode 0- » (de HS Pictures Studio), l’un des protagonistes offrait son âme en dévouement. Comment devrions-nous faire don de notre âme en dévouement pour l'avenir du monde ?

 
Ce n'est pas moi qui ai écrit cette ligne, mais je vais répondre de mon mieux à votre question ! [Rires du public]
En bref, cela doit vouloir dire : élargir votre vision du monde jusqu'à ce que celle-ci rejoigne le niveau de l'univers. En rassemblant mes témoignages sur les êtres de l’espace, nous commençons à prendre conscience que de nombreux êtres, de toutes formes et de toutes tailles habitent de nombreuses planètes dans l’espace.
 
Ceux qui ne peuvent pas se faire à la religion et à l'idée d'une vie après la mort risquent bien de trouver tout ceci incompréhensible. Cette réflexion est alors si éloignée de leur compréhension qu'ils ont toutes les raisons de penser que Happy Science est assimilable à une religion de planétarium [Rires du public]. Ils nous écoutent peut-être pour des occasions spécifiques telles que le Festival des étoiles au Japon, mais il est vrai que j’ai fait très régulièrement mention de planètes autres que la Terre.
 
Certains matérialistes et amateurs de sciences s'intéressent à de tels sujets qui traitent de l'espace, d'autres planètes et d’OVNI. Ceux-là associent les choses spirituelles à l'horreur et craignent le plus souvent ce sujet. Ils jugent néanmoins qu'il demeure bien plus intéressant de parler d'extraterrestres, de soucoupes volantes et de planètes lointaines.
Chacun a ses propres centres d'intérêt et ce sujet peut s’avérer un bon point de départ pour beaucoup.
 

Réveil d’une curiosité en sommeil
 
Dès le début de la projection du film « La Loi de l’Univers -épisode 0- », les stations de télévision locales du Japon ont commencé à diffuser de nombreux reportages sur les OVNI, les animaux mystérieux non identifiés « UMA » et les apparitions de type poltergeists. C'était là une imitation de ce que Happy Science s’efforce de suivre.
 
Il y a un ou deux ans, la station de radiodiffusion nationale japonaise « NHK » diffusait des programmes qui se refusaient à admettre les phénomènes paranormaux. Happy Science a publié un livre qui critiquait ces programmes. Les chaînes privées ont pour leur part abordé des sujets tels que les objets volants non identifiés et les phénomènes paranormaux. Elles tenaient à ce que leur public soit informé, afin d’étendre leur capacité à traiter ces informations.
Nous sommes nombreux à pouvoir prendre aisément des photos et des vidéos, ce qui a pour effet de faciliter grandement la collecte d'informations.
 
Lors du festival qui se déroulait récemment au campus de l’Université de Happy Science « HSU », une forte excitation domina au moment où fut aperçu un OVNI. En sortant la vidéo prise avec un smartphone, il apparut clairement qu’elle avait capté un objet lumineux en mouvement. Il semble bien qu’il s’agissait là d’un OVNI, mais par « manque de professionnalisme » [Rires du public], nous n’avons saisi cette séquence qu’au moment où il s’envolait pour de bon.
 
La curiosité est un instinct profondément inscrit chez l’homme. Les images de l'espace sont un bon moyen d'ouvrir les portes de notre curiosité à ce qui nous reste inconnu. Cette curiosité finit par nous guider vers l'autre monde – le monde spirituel – ou à notre vraie nature [d'être spirituel].
Il est dès lors important que nous stimulions la curiosité des autres en les approchant par des questions du genre : « Êtes-vous intéressé par ces choses ? » Ou « Ne trouvez-vous pas cela intrigant ?», afin d’éveiller chez eux une curiosité en sommeil.
 
 
Contempler la Terre de la perspective de l'Univers
 
Adopter cette perspective qui consiste à « contempler la Terre de la perspective de l'Univers » est également très important, afin de permettre à l’ensemble de l'humanité de découvrir le véritable potentiel de la Terre.
 
Beaucoup de guerres qui ont cours aujourd'hui sont liées à la religion, mais que verrions-nous, si nous examinions par exemple notre situation à partir d’une hauteur extra-atmosphérique, ou si nous adoptions la perspective de quelqu'un qui ferait le tour de la Terre à bord de son OVNI ?
 
Nous aurions sans doute des pensées du genre : « Oh non, vont-ils s’en sortir ?  Jusqu'où iront-ils ? Devrions-nous intervenir ? » Cet examen nous permettrait aussi de percevoir de nouvelles approches pour mettre un terme aux conflits sur Terre.
 
Devant la multiplication des conflits qui opposent les terriens, certains pourraient même penser : « Peut-être devrions-nous leur apparaître comme leur ennemi commun pour qu'ils mettent fin à leurs guerres et s'unissent ». Nous ne devons pas laisser les choses s’envenimer à ce point.
La terre ne doit pas devenir une planète de haine tenue par les humains. Nous devons continuer d’enseigner au monde que la Terre est une planète d'amour. Nous devons y chérir l'amour et l'harmonie.
 
Il est vrai que la discorde et la haine peuvent résulter de la compétition qu’entraine la recherche du progrès. Nous pouvons toutefois les surmonter si nous adressons nos faveurs respectueuses à l’attention de nos rivaux et si nous créons une culture qui tende la main à ceux qui entrent dans ce monde concurrentiel.
 
Si, dans sa course au progrès, un pays accepte l'oppression des plus faibles, cela signifie qu’il entre dans une civilisation bestiale. C'est là la cause même de toute guerre. Sur un plan historique, les conflits commencent lorsqu’un pays conquiert un plus grand pouvoir. Nous pouvons y mettre fin, en renforçant nos standards éthiques et moraux, ainsi qu’en agissant dans l'esprit de l'amour. 
 
 
La Chine et la Corée du Sud ont besoin d’une liberté d'information
 
Il est bon que la Chine réussisse et progresse. Tandis que la plupart de la population vit dans la pauvreté, certains d'entre eux sont au moins parvenus à s’enrichir.
« Le pain précède le savoir-vivre » est un dicton approprié. Les chinois entreront bientôt dans une période en attente de culturel et de spirituel. C’est lorsqu’ils ont un accès suffisant à la nourriture et qu’ils s’enrichissent, que la religion s’impose à eux aussi.
 
J'espère que l'essor de la Chine ne se traduira pas par une menace militaire redoutable même de l'espace, mais plutôt par le transfert d’une puissance croissante au profit de la chose culturelle. C’est ainsi que le progrès économique est possible en temps de paix, mais qu’il devient impossible dans la guerre et les attaques terroristes.
 
Le progrès économique repose sur une relation gagnant-gagnant dans laquelle les parties adverses trouvent chacune leur avantage. Puissent-ils en avoir conscience. Je prie de tout mon cœur, pour qu’en dépit l’extrême variété des opinions qui prévalent sur Terre, nous surmontions toute forme de haine et faisions de cette planète une planète d'amour.
 
C'est aussi pourquoi le Japon a besoin de voir son pouvoir politique renforcé. La Chine et la Corée du Sud critiquent sans cesse le Japon sur bien des points, mais ce dernier doit acquérir suffisamment d'influence pour se faire comprendre comme il se doit.
 
Aussi j’aimerais dire à la Chine comme à la Corée du Sud : « Ouvrez-vous aux idées et aux informations portées par le Japon, comme ses films et ses autres produits culturels. » Si les autorités de ces deux pays pensent que l'exposition de leurs citoyens aux choses du Japon risque de provoquer chez eux un lavage de cerveau, cela veut dire que ces autorités n’ont que peu d’égard pour leurs citoyens.
 
Je souhaite que ces deux pays relâchent le contrôle qu’ils exercent sur la culture : c’est en raison de la forte influence qu’elle leur confère, qu'ils croient bon d’exercer ce contrôle.
Si la Chine et la Corée du Sud empêchent la culture japonaise d'entrer dans leur pays, c’est qu’ils pensent qu’une telle mesure ferait perdre leur autorité à leur président, ce qui est faux. Il est de la plus haute importance que les des mesures soient prises également, afin de modifier la réglementation des idéologies en vigueur.
 
 
Chérir la Terre pour en faire une planète de l'Amour
 
C'est mon souhait le plus vif de réunir toutes les forces possibles et imaginables afin de prendre le plus grand soin de la Terre, pour qu’elle devienne une planète d'amour.
Happy Science enseigne également l'importance de la défense nationale. Mais il ne s’agit pas là de créer une autre superpuissance militaire afin de déclencher une guerre mondiale. Nous voulons juste mettre les uns et les autres sur la bonne voie.
 
Nous voulons faire de la Terre une planète qui mérite notre protection, telle que la voudrait objectivement des visiteurs de l'espace. Nous voulons faire en sorte que chacun puisse se tenir debout pour dire : « Nous protégerons notre planète avec le pouvoir de l'amour ! » Je crois important que nous épousions cet état d’esprit supérieur.
 

 

Extrait de la conférence donnée le 21 novembre 2015 au Shoshinkan Sendai de Happy Science

Source : http://eng.the-liberty.com/2017/6813/

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Des avertissements d’experts du monde entier : Mode de vie confortable, vie terne...

June 10, 2019

1/3
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives