Rechercher

L’objectif ultime de la Chine : la destruction et l’éradication de toutes les religions


- Le Vatican renouvelle un accord vieux de deux ans avec le PCC, qui offre au gouvernement chinois un rôle dans la nomination des évêques catholiques dans ce pays. Pouvez-vous me dire en quoi cet accord aggrave la situation à laquelle sont confrontés les fidèles catholiques ?


Dr. Massimo Introvigne

Introvigne est un sociologue italien, spécialiste des religions et rédacteur en chef du quotidien sur la liberté religieuse en Chine, « Bitter Winter (Hiver amer) ».



Dr. Introvigne : Je partage l'opinion de nombreux autres spécialistes de la religion chinoise, selon laquelle les résultats de cet accord ont été négatifs. À son crédit toutefois, comme l'a noté le Vatican, on ne trouve plus désormais d'évêques « schismatiques » en Chine, car tous les évêques catholiques affiliés à l'Association catholique patriotique chinoise CPCA dirigée par le parti communiste sont désormais reconnus par le Saint-Siège. Le Vatican a également suggéré que tous les évêques, prêtres et laïcs affiliés à la CPCA, mais également ceux qui refusent de s’y associer pour des raisons de conscience, ne sont pas des « rebelles » et font toujours partie de l'Église catholique. Il a