Rechercher

Enquête spirituelle sur le coronavirus

La vraie raison de sa propagation et les contre-mesures à adopter


Le coronavirus découvert récemment continue de se propager. Selon les autorités chinoises, plus de 40 000 personnes en ont été infectées et 908 personnes en sont mortes (au 14/02/2020). Le nombre de décès en résultant est quatre à cinq fois plus élevé que les normes en vigueur, et si l’on considère que ce nombre n'inclut pas ceux qui sont morts à leur domicile "après avoir pu être infectés", l’ampleur du désastre est probablement plus importante.

Plusieurs spéculations courent sur l'épidémie de ce virus : on a dit qu'il provenait de chauves-souris consommées en tant que nourriture, ou qu'il s'agissait d'une arme biologique développée dans des laboratoires de la ville de Wuhan, ou qu'un pays tiers aurait lancé une attaque biologique. Comme les détails n'ont pas été dévoilés, la vérité n'a pas encore pu être établie.



Des facteurs spirituels à l’origine de la transformation du virus malin


Dans le passé, nous avons déjà présenté des conférences de Maître Ryuho Okawa, Président-fondateur de Happy Science, qui faisaient le point sur le contexte spirituel dans lequel les virus infectieux répandus à grande échelle exprimaient la « volonté de Dieu ». Selon Maître Okawa, la grippe espagnole, la peste et le virus VIH se sont propagés dans le passé comme autant d’avertissements à l’encontre des déséquilibres de notre société.

Cette fois, le virus a éclaté en Chine, où ont prévalu ces dernières années des problèmes internes relatifs aux droits de l'homme et une position invasive à l’égard d’autres pays. Mais quelle est la cause de son infection par le coronavirus ?

Le 7 février, Maître Okawa a enregistré une lecture spirituelle intitulée « Enquête spirituelle sur le nouveau coronavirus d'origine chinoise », en invoquant un esprit conscient des antécédents de ce virus infectieux.



Un nouveau coronavirus présenté comme le « virus du communisme »


L'Esprit qui s'est manifesté a déclaré être l'un des responsables du virus infectieux en cause actuellement. Il a souligné qu'il s'agissait d'un « virus communiste » et que son pays était proche « d'une certaine forme d'explosion ».

« Les pensées qui réclamaient la mort des ennemis de la Chine s'accumulaient dangereusement, et une fois qu’un tel nuage de pensées nous survole, il a le pouvoir de transformer des bactéries bienveillantes en virus tueurs malins", a-t-il ajouté.

Cet Esprit prévoyait déjà la stratégie offensive qui guiderait la Chine dans la transformation de Hong Kong et de Taiwan en nouveaux États Ouïghours et Tibétains. C’est ce qui a conduit à la situation actuelle, qui vise à contrer et à contenir les mauvaises pensées de la Chine.

« Nous pouvons leur faire comprendre ainsi combien il est inhumain d'utiliser des armes biologiques. Notre plan ne consiste pas à diffuser ce malaise à l'échelle mondiale, mais nous ne l’arrêterons pas tant que le gouvernement chinois n'aura pas saisi que le véritable problème résidait en Chine même. »



Un avertissement pour les États-Unis, le Moyen-Orient et la Russie


L'Esprit a ajouté par ailleurs que, tout comme la Chine, la Corée du Sud et la Corée du Nord « ont tendance à inventer des histoires, à demander des excuses et à solliciter de l'argent auprès d’autres pays ». « La Corée du Nord et la Corée du Sud déploient des stratégies comparables à celles des gangs », a-t-il critiqué. L’Esprit a enfin insisté sur la nécessité de transformer les régimes politiques de ces pays.

Il a parlé du monde dans son ensemble, soulignant que les questions du moment étaient la bataille qui opposait au Moyen-Orient Israël aux pays islamiques, l'Union européenne confrontée à l’influence croissante de la Russie. L'Esprit a également mis en garde contre les États-Unis. « Les États-Unis pourraient bien tomber dans le piège de l'adoration de Baal, qui tendait à ne mesurer le bonheur et la foi qu’à la seule aune des valeurs monétaires ».

De plus, bien que le régime totalitaire de la Chine soit une question urgente à régler, l’Esprit a également mis en garde les démocrates américains et la direction qu’ils empruntent.

« Les droits de l'homme ne devraient pas aller jusqu'à nous détourner de Dieu, pour faire de nous des êtres tout-puissants qui pourraient faire tout ce qu'ils veulent.»



Des mesures correctives pour lutter contre le coronavirus


Le Japon est également coupable, du fait qu’il est lui-même de plus en plus sinisé ou du moins fortement influencé par le système chinois.

« Dans l'ensemble, il est notoire que la foi s'affaiblit et que l’on n'adore plus que des dieux de rang inférieur, tels que les Inari à qui l’on se contente de demander de l'aide. »

L'esprit nous a également déclaré qu'au sein du Congrès japonais, les politiciens pouvaient mentir autant qu'ils le souhaitaient, du fait qu’aucune forme de responsabilité n’était exigée d’eux. Ce phénomène engendre une forme de privatisation de la politique, et l'Esprit a révélé que c'était là un avertissement pour que le Japon rejette son « ADN culturel » fortement marqué en direction de la Chine.

Comme mentionné précédemment, un nuage de mauvaises pensées générées par le Parti communiste chinois « PCC » a donné à ce coronavirus récemment découvert sa nature maligne, en le faisant plutôt fusionner avec d’autres mauvais Esprits. L'Esprit a suggéré que les individus comme les pays finissaient par retourner à leur état d’origine: ayez foi en Dieu.

« Votre foi en Dieu vous permet de construire votre propre immunité »... Ce virus ne se propage guère dans les pays où la foi est installée ».

La lecture spirituelle a révélé que de tels virus et autres catastrophes naturelles ne cesseront d’exister que lorsque l’on aura pris conscience de la volonté de Dieu. Revenons donc sur les positions prochinoises : détournons-nous des croyances matérialistes, athées et totalitaires; plaçons « la liberté, la démocratie et la foi » au cœur de nos valeurs.

Cette lecture spirituelle a abordé par ailleurs tour à tour les sujets suivants :

· La véritable intention qui se cache derrière la recherche sur les armes biologiques du PCC,

· L'existence spirituelle impliquée dans ce coronavirus découvert récemment,

· Pourquoi la Chine ne parvient-elle pas à prospérer dans son état actuel,

· La vraie crainte d’une société de surveillance chinoise en accélération,

· Les critères de bon fonctionnement d’une démocratie.

On peut assister à la lecture spirituelle « Enquête spirituelle sur le nouveau coronavirus d'origine chinoise », dans les temples Happy Science du monde entier.


Source : http://eng.the-liberty.com/2020/7798//

109 vues

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com